Chemins vers l’éclosion

Certaines graines ont des valves à sens unique, permettant à l’eau de sortir mais pas d’entrer. Résultat, elles se dessèchent et ne pourront germer que lorsqu’une force externe aura percé leur peau. Il peut s’agir d’un rocher sur lesquels elles se blesseront, d’un intestin animal ou de bactéries qui useront cette écorce, ou encore du gel et du dégel qui la casseront. Alors seulement elles pourront germer.

Cela me fait penser à ma propre carapace, qui me pare contre beaucoup de dangers extérieurs mais qui en même temps inhibe mon développement, ma croissance. Les aléas de la vie vont finir, non sans peine, par user cette carapace et permettre au potentiel à l’intérieur de s’actualiser.

D’autres graines, en particuliers dans des climats secs, sont recouvertes d’une substance qui inhibe la germination. C’est cette substance qui empêche un pépin de citron de germer à l’intérieur du fruit. Pour qu’il puisse germer, il faudra qu’il soit lavé de cette substance, ce qui annoncera par la même occasion qu’il y a de l’eau en suffisance pour assurer la survie du jeune germe.

Moi aussi, j’ai des inhibiteurs de germination. Une bonne douche permet de me détendre et de créer un moment propice pour éclore mes idées.

Enfin, certaines graines ne germeront qu’après une période de dormance et de froid… Ce sont les hivers dans ma vie qui donnent de l’élan au printemps.

3 commentaires sur « Chemins vers l’éclosion »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :